Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NOURRITURE TERRESTRE

"Un Homme qui n'est plus capable de s'émerveiller a pratiquement cessé de vivre." Albert EINSTEIN

NOURRITURE TERRESTRE

SULTANAT de BRUNEI 🇧🇳

Le sultanat de BRUNEI est l'un des trois états composant l'ile de BORNÉO avec la Malaisie au nord et l'Indonésie au sud, ce qui en fait une étape incontournable dans la découverte de l'ile...2 jours passés à humer l'atmosphère de cet étrange, complexe et minuscule micro-état parmi les plus riches au monde, un peu comme le Swaziland en Afrique du Sud, des singularités géopolitiques de notre bonne vieille planète terre. Un petit pays calme, précurseur et sans histoire à première vue, mais beaucoup moins lisse si on gratouille un peu...

D'un côté, un monde parfait en apparence, sans bruit, doux, fluide et aseptisé comme une émission de télévision, de l'autre quelques "irréductibles gaulois" avec le village flottant de Kampong Ayer et pour finir, une interrogation légitime, puisque, paraît il, 5% de la population tout de même vit en dessous du seuil de pauvreté à Brunei (comme par hasard le pays n'a pas de mesure officielle d'un seuil de pauvreté ici 👀).  

De toute façon, je suis toujours prudent devant un sourire angélique et celui de Brunei encore plus...et terriblement méfiant quand l'argent est conjugué au pouvoir (et vice versa) !!!! 

Une ville sans gratte-ciel ni tours où étonnamment, rien ne transpire l'opulence ni l'ostentation...quelques rues, un petit centre-ville, une avenue et des magasins fourre-tout, quelques hôtels grand luxe et restaurants, peu d 'embouteillages, c'est une capitale sobre et discrète d'un des pays les plus riches du monde, juste à quelques pas de l'un des palais les plus grandioses de la planète, un "Château de Versailles" made in Indonésie dans la tradition des grands mégalomanes de l'Histoire (par exemple le palais rocambolesque de Ceausecu à Bucarest)

BRUNEI en quelques chiffres

 

 

🌐

La rue principale de BENDAR SERI BEGAWAN, la capitale de Brunei, la rue des loisirs....

"Panem et Circenses", du Pain et des Jeux, voilà ce que j'ai pensé en découvrant cette avenue et son ambiance....elle est bondée le soir dès que la chaleur se fait plus discrète et d'un côté on mange, de l'autre on s'amuse...et ça marche !!!

"Du pain et des jeux et le peuple sera content, il suivra aveuglément les lois des seigneurs Dieux. Du pain il en a partout, sous toutes ses formes, pour tous les goûts. Souvent même, il n'est plus à ses goûts et il faut en faire des cendres qui rempliront les déserts au lieu de les nourrir"

Déjà, dans l'empire romain, le poète Juvénal disait que pour gouverner, il fallait donner au peuple pain et jeux. Ainsi le peuple pouvait se nourrir et se divertir. On assistait alors à une paix sociale mettant le peuple hors du jeu politique, en évitant conflits, révoltes et soulèvements.

Ici un manège enchanté pour annoncer la rue côté jeux....quand je parle de jeux, c'est très basique, genre ceux que l'on trouve dans une kermesse d'école primaire en fin d'année, un ballet névrosé d'autos tamponneuses et un petit train qui serpente entre les stands, répétant inlassablement un circuit déprimant...enfants et adultes s'amusent mécaniquement, presque avec conviction, sourires convaincus, bercés par le chant monocorde d'un muezzin propageant la bonne parole comme un psylle s'amuse avec un cobra royal....ici le cobra n'est plus qu'un pantin hypnotisé, asservi et dénoyauté de sa substance primale, son libre arbitre.

Une ville qui se déserte aussi vite qu'elle s'anime au rythme/injonctions d'Allah, enfin d'un muezzin, un bon vieux fonctionnaire décérébré, ou peut être même tout simplement d'un vulgaire enregistrement...un petit aperçu de la vie oisive, avec l'ouverture d'un restaurant musulman évidemment et des prestations au top pour nos amis les bêtes...Une ville qui se déserte aussi vite qu'elle s'anime au rythme/injonctions d'Allah, enfin d'un muezzin, un bon vieux fonctionnaire décérébré, ou peut être même tout simplement d'un vulgaire enregistrement...un petit aperçu de la vie oisive, avec l'ouverture d'un restaurant musulman évidemment et des prestations au top pour nos amis les bêtes...
Une ville qui se déserte aussi vite qu'elle s'anime au rythme/injonctions d'Allah, enfin d'un muezzin, un bon vieux fonctionnaire décérébré, ou peut être même tout simplement d'un vulgaire enregistrement...un petit aperçu de la vie oisive, avec l'ouverture d'un restaurant musulman évidemment et des prestations au top pour nos amis les bêtes...
Une ville qui se déserte aussi vite qu'elle s'anime au rythme/injonctions d'Allah, enfin d'un muezzin, un bon vieux fonctionnaire décérébré, ou peut être même tout simplement d'un vulgaire enregistrement...un petit aperçu de la vie oisive, avec l'ouverture d'un restaurant musulman évidemment et des prestations au top pour nos amis les bêtes...Une ville qui se déserte aussi vite qu'elle s'anime au rythme/injonctions d'Allah, enfin d'un muezzin, un bon vieux fonctionnaire décérébré, ou peut être même tout simplement d'un vulgaire enregistrement...un petit aperçu de la vie oisive, avec l'ouverture d'un restaurant musulman évidemment et des prestations au top pour nos amis les bêtes...

Une ville qui se déserte aussi vite qu'elle s'anime au rythme/injonctions d'Allah, enfin d'un muezzin, un bon vieux fonctionnaire décérébré, ou peut être même tout simplement d'un vulgaire enregistrement...un petit aperçu de la vie oisive, avec l'ouverture d'un restaurant musulman évidemment et des prestations au top pour nos amis les bêtes...

Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...
Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...

Ci-dessus quelques monuments qui essayent de "puncher" un peu une ville très "Trumanisée" (du film "Truman Show"), avec Mirko Dergahayu,une fontaine dorée dédiée au Sultan, le temple des mille et une nuits un soir de lumière dorée aussi, Teng Yun Temple, le plus ancien temple chinois à Brunei (la population chinoise est importante dans le pays), le marché Tamu Kianggeh à proximité, l'occasion de capturer quelques visages, un monument qui commémore le changement de nom de la ville en 1970...quand même de belles merveilles architecturales au léger parfum de mégalomanie quand même...

La mosquée "Omar Ali Saifuddin", le lieu de l'envoutement et le "Royal Regalia Museum" avec surtout des expos sur la vie royale...il s'aime bien le Sultan ici...La mosquée "Omar Ali Saifuddin", le lieu de l'envoutement et le "Royal Regalia Museum" avec surtout des expos sur la vie royale...il s'aime bien le Sultan ici...

La mosquée "Omar Ali Saifuddin", le lieu de l'envoutement et le "Royal Regalia Museum" avec surtout des expos sur la vie royale...il s'aime bien le Sultan ici...

J'ai cherché des plages, sans crocodile, mais difficile d'avoir les bonnes informations...j'ai finalement atterri dans cet endroit lugubre que l'on m'avait conseillé...bah l'occasion de voir du pays avec un taxi...J'ai cherché des plages, sans crocodile, mais difficile d'avoir les bonnes informations...j'ai finalement atterri dans cet endroit lugubre que l'on m'avait conseillé...bah l'occasion de voir du pays avec un taxi...
J'ai cherché des plages, sans crocodile, mais difficile d'avoir les bonnes informations...j'ai finalement atterri dans cet endroit lugubre que l'on m'avait conseillé...bah l'occasion de voir du pays avec un taxi...

J'ai cherché des plages, sans crocodile, mais difficile d'avoir les bonnes informations...j'ai finalement atterri dans cet endroit lugubre que l'on m'avait conseillé...bah l'occasion de voir du pays avec un taxi...

🌀

Ah, c'est la partie la plus intéressante de Brunei...Très loin du monde sans caractère, aseptisé et abruti par la religion et l'argent de la capitale, c'est à dire juste en face sur la rive opposée, à quelques centaines de mètres, j'ai retrouvé la Vie que j'aime, sans ostentation, simple, directe et sauvage, celle des pécheurs et du village flottant .

Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...
Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...
Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...
Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers  de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...

Ah les maisons sur pilotis...de petites merveilles joliment agencées et bien décorées et un univers de petits ponts et recoins que j'ai malicieusement pris le temps de dépoussiérer avec ma poésie...

Et puis quand on pousse la curiosité puis les portes, on découvre des habitants accueillants et simples, des pêcheurs reconvertis parfois en taxi-boat, qui vous font parfois découvrir l'intérieur de leur demeure. Et là c'est l'émerveillement, une décoration un peu kitsch mais très palais "moyen âge", comme un pied de nez à la démesure du Sultan pour lui montrer que la Vie "prospère" existe aussi ailleurs et sans lui...
Et puis quand on pousse la curiosité puis les portes, on découvre des habitants accueillants et simples, des pêcheurs reconvertis parfois en taxi-boat, qui vous font parfois découvrir l'intérieur de leur demeure. Et là c'est l'émerveillement, une décoration un peu kitsch mais très palais "moyen âge", comme un pied de nez à la démesure du Sultan pour lui montrer que la Vie "prospère" existe aussi ailleurs et sans lui...

Et puis quand on pousse la curiosité puis les portes, on découvre des habitants accueillants et simples, des pêcheurs reconvertis parfois en taxi-boat, qui vous font parfois découvrir l'intérieur de leur demeure. Et là c'est l'émerveillement, une décoration un peu kitsch mais très palais "moyen âge", comme un pied de nez à la démesure du Sultan pour lui montrer que la Vie "prospère" existe aussi ailleurs et sans lui...

Enfin, les rencontres, des gens adorables qui pour rien au monde n'iraient vivre sur la terre ferme, trop attachés à leur valeur et leur presque "liberté"...une petit village "d'irréductibles gaulois" qui résistent encore à l'envoûtement de l'envahisseur et profitent même du système...l'occasion de faire ma plus belle rencontre avec un jeune homme qui s'amusait avec son aigle, recueilli dans la mangrove bébé alors qu'il était tombé de son nid...une étrange amitié entre un homme et un rapace, une tendresse surprenante, un moment touchant
Enfin, les rencontres, des gens adorables qui pour rien au monde n'iraient vivre sur la terre ferme, trop attachés à leur valeur et leur presque "liberté"...une petit village "d'irréductibles gaulois" qui résistent encore à l'envoûtement de l'envahisseur et profitent même du système...l'occasion de faire ma plus belle rencontre avec un jeune homme qui s'amusait avec son aigle, recueilli dans la mangrove bébé alors qu'il était tombé de son nid...une étrange amitié entre un homme et un rapace, une tendresse surprenante, un moment touchantEnfin, les rencontres, des gens adorables qui pour rien au monde n'iraient vivre sur la terre ferme, trop attachés à leur valeur et leur presque "liberté"...une petit village "d'irréductibles gaulois" qui résistent encore à l'envoûtement de l'envahisseur et profitent même du système...l'occasion de faire ma plus belle rencontre avec un jeune homme qui s'amusait avec son aigle, recueilli dans la mangrove bébé alors qu'il était tombé de son nid...une étrange amitié entre un homme et un rapace, une tendresse surprenante, un moment touchant
Enfin, les rencontres, des gens adorables qui pour rien au monde n'iraient vivre sur la terre ferme, trop attachés à leur valeur et leur presque "liberté"...une petit village "d'irréductibles gaulois" qui résistent encore à l'envoûtement de l'envahisseur et profitent même du système...l'occasion de faire ma plus belle rencontre avec un jeune homme qui s'amusait avec son aigle, recueilli dans la mangrove bébé alors qu'il était tombé de son nid...une étrange amitié entre un homme et un rapace, une tendresse surprenante, un moment touchantEnfin, les rencontres, des gens adorables qui pour rien au monde n'iraient vivre sur la terre ferme, trop attachés à leur valeur et leur presque "liberté"...une petit village "d'irréductibles gaulois" qui résistent encore à l'envoûtement de l'envahisseur et profitent même du système...l'occasion de faire ma plus belle rencontre avec un jeune homme qui s'amusait avec son aigle, recueilli dans la mangrove bébé alors qu'il était tombé de son nid...une étrange amitié entre un homme et un rapace, une tendresse surprenante, un moment touchant

Enfin, les rencontres, des gens adorables qui pour rien au monde n'iraient vivre sur la terre ferme, trop attachés à leur valeur et leur presque "liberté"...une petit village "d'irréductibles gaulois" qui résistent encore à l'envoûtement de l'envahisseur et profitent même du système...l'occasion de faire ma plus belle rencontre avec un jeune homme qui s'amusait avec son aigle, recueilli dans la mangrove bébé alors qu'il était tombé de son nid...une étrange amitié entre un homme et un rapace, une tendresse surprenante, un moment touchant

À quelques pas la mangrove, un univers préservé et encore très sauvage. Le sultanat a tout simplement INTERDIT l'exploitation de la forêt, favorisant ainsi la multitude d'espèces d'animaux endémiques et rares existant dans ses forêts....singe nasique, civette-loutre, chat à tête plate, ours des cocotiers, pygargue, écureuil géant, chat marbré, cigogne, chat bai, varan, calao, gibbon, pangolin, panthère nébuleuse, auxquels il faut rajouter 3000 espèces de papillons, prolifèrent dans cet environnement exceptionnel. Merci Monsieur le Sultan !!!
À quelques pas la mangrove, un univers préservé et encore très sauvage. Le sultanat a tout simplement INTERDIT l'exploitation de la forêt, favorisant ainsi la multitude d'espèces d'animaux endémiques et rares existant dans ses forêts....singe nasique, civette-loutre, chat à tête plate, ours des cocotiers, pygargue, écureuil géant, chat marbré, cigogne, chat bai, varan, calao, gibbon, pangolin, panthère nébuleuse, auxquels il faut rajouter 3000 espèces de papillons, prolifèrent dans cet environnement exceptionnel. Merci Monsieur le Sultan !!!À quelques pas la mangrove, un univers préservé et encore très sauvage. Le sultanat a tout simplement INTERDIT l'exploitation de la forêt, favorisant ainsi la multitude d'espèces d'animaux endémiques et rares existant dans ses forêts....singe nasique, civette-loutre, chat à tête plate, ours des cocotiers, pygargue, écureuil géant, chat marbré, cigogne, chat bai, varan, calao, gibbon, pangolin, panthère nébuleuse, auxquels il faut rajouter 3000 espèces de papillons, prolifèrent dans cet environnement exceptionnel. Merci Monsieur le Sultan !!!

À quelques pas la mangrove, un univers préservé et encore très sauvage. Le sultanat a tout simplement INTERDIT l'exploitation de la forêt, favorisant ainsi la multitude d'espèces d'animaux endémiques et rares existant dans ses forêts....singe nasique, civette-loutre, chat à tête plate, ours des cocotiers, pygargue, écureuil géant, chat marbré, cigogne, chat bai, varan, calao, gibbon, pangolin, panthère nébuleuse, auxquels il faut rajouter 3000 espèces de papillons, prolifèrent dans cet environnement exceptionnel. Merci Monsieur le Sultan !!!

Le sultanat de Brunei est vraiment à part dans tous les pays que j'ai visité car en plus de son incroyable ratio superficie/puissance, de son organisation sociale et de la dépendance/obéissance quasi "méphitique" qu'il voue à son souverain, ce royaume maintient néanmoins une paix profonde et semble cultiver l'éloignement face au courant/postulat qui anime/bouleverse notre civilisation...preuve en est son rapport à l'espace et à la Nature, comme s'il avait compris l'importance de cet élément essentiel à l'équilibre de la Vie ; le Sultanat de Brunei a conservé sa forêt primaire, soit 75% de la surface de sont territoire et il est interdit d'exploiter la forêt, sous peine de très sévères sanctions, et quand on connait le prix à payer ici, on devine aisément qu'un "Cahuzac" ne s'en serait pas tiré avec autant d'orgueil, de cynisme et de complicité...

On le voit, rien n'est beau ni sombre, un peu comme un être humain, c'est cet équilibre permanent qu'il faut cultiver, essayer d'éviter la chute des deux côtés, c'est ce que j'ai retenu de ce Royaume étrange qui semble vivre dans un autre dimension loin du monde des fourmis/sauterelles.

🌀

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article